Qui sommes-nous ?

Notre histoire

Avril 2016 : création de l’association, à l’époque nommée Tous Pour Calais, et conduite du premier projet porté par l’association à destination des exilés de la jungle de Calais. 

Juin 2016 : L’association décide de prolonger ses activités à la faveur des exilés présents à la frontière italienne de Vintimille et de la vallée de la Roya. Tenant compte de l’entrée de bénévoles anglais au sein de l’association, sa dénomination devient Transport People and Care. 

En septembre 2016, l’association investit un bien immobilier à Saint Etienne, maison qui sera dans un premier temps un lieu de stockage et de tri de matériel humanitaire destiné à alimenter les associations et bénévoles qui interviennent dans les camps de réfugiés.

Fin 2016, le président de l’association, en tant que particulier, a commencé à héberger les premiers bénéficiaires à la Maison Solidaire. Il s’agit alors de personnes demandeuses d’asile et ayant atterri à Saint Etienne sans se voir proposer de solution d’hébergement par l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration.

En avril 2017 une salariée d’un foyer d’accueil de jeunes de l’aide Sociale à l’Enfance de la Loire contacte l’association pour un jeune qui vient d’être refusé lors de son évaluation de minorité par le Conseil Départemental. A partir de là, l’association va se consacrer à l’aide humanitaire de ce public MNA (mineurs non accompagnés).

En novembre 2017, l’association sera mise en demeure de stopper toute activité d’hébergement par la DDCS de la Loire. L’association s’exécutera et en moins de 48h 21 personnes trouveront une solution chez des sympathisants de celle-ci, cela marquera la naissance du réseau d’hébergeurs.

Fin 2019, L’association renforce ses activités au bénéfice des mineurs non accompagnés. Elle les accompagne durant la procédure de reconnaissance de leur minorité par un juge des enfants et vers une prise en charge au titre de l’aide sociale à l’enfance jusqu’à épuisement des voies de recours.

2021 voit les dernières modifications statutaires concernant la gouvernance de l’association (gouvernance collégiale) et la transformation de l’association en sa forme actuelle : ATPAC Maison Solidaire (Association Transport People and Care Maison Solidaire). L’association se dotera à partir du mois d’avril d’un salarié à mi-temps au poste de coordinateur. 

En 2022, le conseil d’administration passe de 7 à 12 membres avec la création d’un comité de direction. Une étude de faisabilité a débuté en mars 2022 concernant le projet de réhabilitation/construction porté par l’association. 

Nos valeurs

  • Solidarité – nf.- sentiment d’un devoir moral entre les membres d’un autre groupe, fondés sur l’identité de situation. La Maison Solidaire agit par solidarité envers les mineurs non accompagnés arrivant à St-Etienne.
  • Humanisme – nm. – philosophie qui place l’homme et les valeurs humaines au dessus de toutes les autres valeurs. « L’humanisme est la seule résistance que nous avons contre les pratiques inhumaines et les injustices qui défigurent l’histoire de l’humanité » E. Said.

Découvrez un abécédaire des valeurs de la Maison Solidaire présenté par des élèves du lycée Chazelles

Nos membres et bénévoles

La Maison Solidaire est composée de différents membres ayant chacun des occupations, des actions et des motivations différentes. Les rôles sont multiples : prêter main forte pour la distribution des repas, donner des cours de français aux jeunes, accompagner certains à des rendez-vous administratifs ou médicaux, donner de ses compétences en tant que médecin ou infirmier, devenir hébergeur ….

Le conseil d’administration 

La Maison Solidaire est dirigée par un conseil d’administration à direction collégiale. À ce jour il est constitué de 12 membres élus en 2022 qui gèrent les affaires courantes :

  • Amandine Letiévant
  • Aude Pradier
  • Blandine Porte
  • Claire Brucy
  • Élisabeth Rivollier
  • Fabienne Joubert
  • Jacques Richard
  • Jean Bauerschmitt
  • Jean-Baptiste Nizet
  • Marc Savel
  • Martine Valla
  • Rachel Moulin

Les membres actifs

L’association compte dans ses rangs une solide équipe d’une vingtaine de bénévoles qui gèrent le quotidien de l’association. Découvrez toutes les actions possibles grâce à eux ! 

Les hébergeurs

La Maison Solidaire compte parmi ses membres un solide réseau de plus de 70 hébergeurs qui accueillent volontairement chez eux un ou plusieurs jeunes. En tout 35 jeunes vivent simultanément chez les hébergeurs. Cela représente 85 par an ! Être hébergeur est une expérience forte et enrichissante pour aider les plus précaires. 

Témoignages d’hébergeurs – 

« Nous sommes sympathisants de la Maison Solidaire, mon époux et moi, depuis 2016, à la création de l’association. 

Au départ, nous avons répondu à un appel pour des dons en nature envoyés aux réfugiés de la vallée de la Roya. Puis j’ai aidé à trier des vêtements pour le vestiaire, j’ai donné quelques cours d’alphabétisation et un jour, on nous a demandé si on voulait bien devenir hébergeurs solidaires. C’est un peu compliqué car nous vivons dans un petit village non desservi […]

Lire la suite
De quoi nourrir vos aspirations …

Vous pensez à devenir hébergeur ?

Pour ce faire et dans un premier temps, vous pouvez appeler l’association ou lui envoyer un mail afin de faire le point sur vos aspirations. A la suite de ce premier contact, nous convenons d’un rendez-vous sur l’association afin de vous familiariser avec nos bénéficiaires et l’équipe d’animation de l’ATPAC Maison Solidaire.

Dans un premier temps, nous envisageons toujours des durées d’hébergement très courtes, en général 3 jours.

A terme, après un échange entre vous, nous et la personne hébergée, nous envisagerons de prolonger ou non l’hébergement. Par la suite, certains d’entre vous fixent une date de fin à l’hébergement proposé, d’autres préfèrent revoir régulièrement les modalités et la poursuite ou non de l’hébergement. A la Maison Solidaire, nous assurons la prise en charge et le suivi des démarches administratives, juridiques, médicales et scolaires, ceci vous permettant de vous concentrer sur le gîte et le couvert.

Le coordinateur et le pôle santé sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et interrogations sur la situation globale des jeunes.

Le règlement intérieur mis en place par l’association, encadrant les modalités d’hébergement et l’accueil des publics sur la Maison Solidaire en journée est adaptable en fonction de vos propres obligations et/ou aspirations.

Les jeunes que nous accueillons ont entre 14 et 17 ans, même si nous sommes très présents au quotidien, à leurs côtés, cette expérience nécessitera tout de même de votre part certaines responsabilités.

En définitive, et si vous y aviez déjà pensé, nous sommes là pour vous accompagner dans votre désir d’héberger une personne dans le besoin, les témoignages que vous pourrez lire vous conforteront dans cette initiative solidaire et cette belle aventure humaine.

Nos actions

La Maison Solidaire fournit un accompagnement à des jeunes mineurs non accompagnés (MNA) d’un point de vue administratif, scolaire, juridique mais aussi moral et fournit les biens de première nécessité (nourriture, vestiaire et logement). …

Quelque unes de nos démarches pour comprendre notre fonctionnement :

  • La plupart des jeunes sont logés par un réseau de 70 hébergeurs sur Saint-Etienne et dans les environs qui fournissent le gîte et le couvert. Depuis peu, 17 jeunes logent dans des appartements autonomes loués par la Maison Solidaire où des référents continuent de les suivre.
  • Une distribution de colis alimentaires pour les jeunes a lieu tous les mercredis après-midi au siège social de l’association. Des denrées récupérées par l’association sont distribuées, telles que des conserves, de la viande, du riz, des œufs et leur préférée : le lait !
  • Deux médecins membres et trois infirmières de l’association peuvent fournir des premiers soins lorsqu’un jeune a un problème médical (des troubles du sommeil ou digestifs par exemple) avant de possiblement l’envoyer vers des spécialistes. Ils peuvent également assurer le suivi et les traitements.
  • Pour être pris en charge par l’état, les jeunes doivent passer par le tribunal des enfants afin que soit reconnu leur minorité. Pour cela, doit être constitué leur dossier d’état civil. Il faut donc pour cela récupérer les documents officiels du pays d’origine et effectuer de nombreuses démarches administratives. La Maison Solidaire s’occupe de la plupart de ces démarches avec les moyens financiers dont elle dispose. 
  • Tous les jeunes sont scolarisés dans les écoles de Saint-Étienne et environ, pour cela ils doivent apprendre le français et avant que toutes les démarches soient finalisées ils suivent des cours donnés trois fois par semaines par 6 bénévoles.
  • La Maison Solidaire fonctionne avec des dons particuliers (vous !) et des dons d’associations partenaires.
  • Les démarches administratives et juridiques sont nombreuses, de nombreux documents sont nécessaires pour constituer tous les dossiers mais également des photos ! À leur arrivée : c’est la découverte du Photomaton !